Gestalt ?

Gestalt ?

 

Gestalt

Le mot « gestalt » vient de l’allemand et se prononce « guech-talt ».

La gestalt-thérapie prend sa source à travers plusieurs courants : la psychanalyse, la philosophie phénoménologique et existentielle, la théorie de la forme, les approches corporelles et expérientielles.
Elle a été élaborée dans les années 50 par Frederick S. Perls, psychiatre-psychanalyste, Laura Perls, son épouse, docteur en Gestalt-psychologie, et Paul Goodman.

La gestalt-thérapie a une vision holistique de l’individu, en contact permanent avec son environnement. Cette expérience de contact peut être perturbée par une ignorance ou une négation de ses propres besoins et désirs, par exemple. La personne se trouvera alors limitée dans ses possibilités et réduite dans ses potentialités.

La gestalt-thérapie vise à accroître la conscience de soi (besoins, sensations, émotions, sentiments, représentations, etc.) et de ses modalités de contact avec l’environnement. Elle permet de restaurer et de développer les capacités de choix et d’élargir la créativité singulière de chacun. C’est une analyse du cours de la présence.


Quand et pourquoi faire une thérapie ?

 

Les motifs de consultation sont nombreux et chaque parcours thérapeutique est unique. Thérapie individuelle ou thérapie de couple, parfois les deux conjuguées, facilitent la remise en mouvement et la transformation. Vous pouvez également choisir d’expérimenter un groupe ou un atelier.

***

Difficultés personnelles : manque d’estime de soi, perte de confiance, état dépressif, addictions, troubles anxieux, phobies, problèmes d’ordre sexuel, sentiment de ne pas être heureux, de ne pas trouver sa place, difficultés spécifiques liées à l’hypersensibilité et au surdouement…

Épreuves : maladie, deuil, accident, séparation, perte d’emploi…

Problèmes relationnels : problèmes de couple, conflits, isolement, difficultés à faire confiance, à créer des liens, violence, abus, manipulations, harcèlement moral et relations toxiques…

Changement de vie ou d’orientation : reconversion professionnelle, par exemple.

Développement personnel : vous vous sentez bien, mais vous avez envie de vous connaître mieux, d’enrichir votre façon d’être au monde, vous avez à cœur d’évoluer ou de prendre du recul, vous souhaitez grandir en compréhension de vous-même, vous souhaitez vibrer de vos plus belles couleurs et avoir une vie qui vous ressemble…

Cette liste n’est pas exhaustive : tout ce qui nous empêche d’accéder à notre plein épanouissement et à un bien-être durable mérite d’entreprendre un chemin vers soi.


En pratique

 

Le travail thérapeutique favorise une plus grande conscience de la façon d’être au monde de l’individu

Le gestalt-thérapeute observe la manière dont se déroule l’expérience en cours « ici et maintenant » et comment le patient et lui-même vont être impactés l’un par l’autre, l’espace thérapeutique étant un lieu de co-construction de cette expérience.

La relation patient-thérapeute qui s’établit dans ce cadre particulier permet de vivre en sécurité les difficultés, limites et ouvertures de la rencontre avec un autre que soi, et ainsi, de mieux comprendre la façon dont nous vivons avec nous-mêmes et avec notre environnement, jusqu’à pouvoir transformer ce qui fait souffrance et restreint nos possibilités.

Mon projet est de vous accompagner

pour que se révèle votre façon unique et singulière d’être au monde.


 

La durée d’un travail thérapeutique est variable. Certains souhaitent dépasser une difficulté ciblée ou trouver un soutien lors d’un passage de vie douloureux, d’autres entreprennent une exploration plus approfondie. Cette démarche s’inscrira alors dans le temps.

  • En individuel, la thérapie a sa dynamique propre et demande régularité et engagement. Les séances, hebdomadaires ou bimensuelles, durent environ 45mn.
  • En couple et en groupe, les modalités sont spécifiques et définies au démarrage.
  • Que ce soit en gestalt-thérapie ou en thérapie énergétique, les séances ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale, mais peuvent l’être par certaines mutuelles. Renseignez-vous !
  • A l’issue de quelques séances, parfois dès la première, nous décidons ensemble des conditions dans lesquelles nos rencontres vont se dérouler.

Ces conditions constituent notre cadre de travail :

  • le séances : la durée, le prix, les conditions d’annulation de la séance, les conditions d’interruption et de fin de thérapie;
  • les moyens : la méthode et les outils du thérapeute, la règle de confidentialité.

Ce cadre, élément indispensable au processus thérapeutique, vient soutenir la confiance et la sécurité pour le patient, comme pour le thérapeute.