« Et concrètement » : un site atypique !

ob_0e751d_etconcretement-logo-rvb-04-1Sur la planète des zèbres et autres atypiques est né il y a quelques mois un bien joli projet :
Et concrètement, la plateforme pour bien vivre avec ses rayures qui a pour but d’accompagner tous les « rayés »…

Il ne serait évidemment pas aussi enthousiasmant s’il n’était que joli, ce projet !
Car oui, ils sont beaux, les visuels, l’idée, le site et sa créatrice… mais les supports et outils développés sont aussi très utiles, car concrets.

Apprendre que l’on fonctionne différemment peut donner le vertige… ou donner envie de rentrer à tout jamais dans sa grotte – c’est selon et affaire de personnalité – mais cela amène forcément son lot d’inextricables questions.

Autiste, haut-potentiel, multi-potentiel, hypersensible… Se découvrir atypique donne une clé majeure pour ouvrir la porte de la compréhension de soi, mais une fois que l’on sait, on fait quoi maintenant, hein ?

Ce concept original a été imaginé par Julie Lassalle-Ellul qui connaît parfaitement ces profils particuliers qu’elle accompagne depuis une quinzaine d’années. Elle a créé des outils sur-mesure, testés et approuvés dans son cabinet, mais aussi dans les écoles et institutions spécialisées.

Et concrètement, c’est :

des jeux : jeu de l’oie, coloriage, jeux de cartes, etc.
Humour et poésie, au service de l’intelligence et de la bienveillance.

des méditations : pour tous, bien sûr, mais aussi pensées pour les tout-petits, à partir de 2 ans.

des « spécialistes » :  Dans la rubrique « T’es pas tout seul », Julie a sélectionné des intervenants proposant un accompagnement ciblé et attentif, via Skype.

ob_692bba_pack-meditation-et-concretement-julie_opt

Et pour finir, le site et les outils sont magnifiquement illustrés par Liane Langenbach.

Bref…voilà une créativité sensible et éclairée comme je les aime, au service de l’épanouissement et du bien-être ! Vous l’aurez compris, je suis fan. Merci, Julie !

Et je choisis de vivre

Il est des films, comme de certains livres, des oasis bienfaisants et nécessaires…

images_opt.jpgIl y a presque deux ans, j’ai eu l’élan de contribuer au financement participatif de ce film « Et je choisis de vivre », qui n’était alors qu’un projet.
Touchée par la démarche de Nans Thomassey hier, et aujourd’hui encore, je suis fière d’avoir apporté une petite graine à ce cadeau en images.

Ce film- documentaire est une réussite. Les histoires vibrent en nous, résonnent, font écho à nos terreurs, à nos fragilités.
Autour d’un sujet grave – la perte d’un enfant – c’est une infinie délicatesse, une tendresse bienveillante.

Il y a les larmes et les rires, il y a les mots et les silences, les paysages renversants… Et si on ne sait pas trouver les mots justes, car souvent, on ne sait pas… simplement se tenir là, au plus près de notre humanité, au plus près de nos déchirements. Sentir que la Vie continue son oeuvre, malgré les drames les plus terribles… et choisir de vivre.

Je l’aime, ce film. Il est beau et utile. Allez-y ! Courez-y !
Vous apprendrez sur vous, sur nous, sur l’importance d’être là les uns pour les autres, avec coeur et simplicité.


Quelques liens :

S’aimer enfin !

Il y avait longtemps que je n’avais pas publié un article et c’est la lecture du dernier ouvrage du Dr Christophe Fauré*, « S’aimer enfin ! » qui m’a inspirée, me ramenant aux réflexions que je partage souvent avec mes patients.

Un très bel ouvrage que je recommande !

saimerenfin-mini Un métier passionnant, des livres et un cabinet qui marchent bien, une vie de couple équilibrée… Tout va bien, pourquoi chercher autre chose, pourquoi se plaindre ? Ces pensées « rabat-joie », si on leur laisse le pouvoir, peuvent empêcher tout nouveau frémissement, tout appel au renouvellement de soi, à la nouveauté.
La vie de Christophe Fauré coche toutes les cases, mais il s’épuise, absent à lui-même…  Un appel puissant pour autre chose, un sourd besoin de « re-spir-er », de « retrouver cet autre » sentier vers soi-même, pour se recentrer, pour reprendre vie. »

J’imagine que vous aussi, vous vivez des moments où vous voudriez tout plaquer, retrouver vos rêves d’enfant, votre petit grain de folie, votre air…
Ça manque de « Je », ça manque de « Soi ».
Vous sentez bien que quelque chose ne colle pas, ne s’adapte plus. Vous n’entendez plus le mal-être qui hurle en vous, l’épuisement, l’essence de ce que vous êtes a disparu, noyée dans les obligations que vous vous imposez, et vos contours singuliers se sont dissous dans la gestion de la vie.
Il faut éduquer les enfants, gérer le quotidien, répondre aux exigences nombreuses et oppressantes de la vie sociale et professionnelle et bien sûr, continuer à avoir du désir pour sa moitié… Et vous, dans tout ça ? Où êtes-vous ?

Remettre du « Je »… retrouver de l’espace pour prendre soin de vous.
Il ne s’agit pas de ne plus prendre en compte les autres, votre environnement personnel, ceux que vous aimez, mais de vous refaire une place dans cette balance existentielle, souvent en tension. Vous avez droit à autant d’attention que celle que vous accordez aux autres. Faites une pause, offrez-vous une parenthèse, faites-vous le cadeau de vous entendre enfin !

Remettre du « Soi »… redonner du sens à ce que vous faites, à vos choix, cultiver l’émerveillement, vous sentir vibrer à nouveau, nourrir votre âme d’enfant, votre créativité, votre besoin de joie et de légèreté, vous reposer, nourrir votre besoin de beauté et de spiritualité… A quand remonte la dernière fois où vous vous êtes accordé de l’importance ?  Faites-vous le cadeau de vous aimer enfin !


saimerenfin-mini
« Chacun d’entre nous aspire à donner du sens à sa vie. Pour retrouver l’essentiel. Pour être heureux, tout simplement. Un jour, Christophe Fauré a tout quitté pour se trouver. Il était psychiatre, il est devenu moine bouddhiste… avant de redevenir psychiatre, avec un autre regard, une autre vision sur sa vie et sur ce qu’il souhaitait en faire. Fort de cette expérience qui l’a fait renaître au monde et à lui-même, il nous livre les enseignements de son cheminement, en partageant de grandes questions existentielles : comment être en harmonie avec nous-même ? Installer le spirituel au coeur de notre quotidien ? Dans ce récit initiatique, Christophe Fauré évoque en filigrane sa dépression d’enfant, ses tourments face à la maladie et à la mort, ainsi que les voies qui l’ont guidé vers l’apaisement. Il nous invite à un puissant voyage intérieur et à une authentique rencontre avec nous-mêmes, afin de nous accepter tels que nous sommes et vivre pleinement notre existence. »

Extraits :  « Qui n’a pas eu un jour envie de changer de vie ? Qui n’a jamais ressenti ce mal-être du dimanche soir, avec cette impression de vivre à côté de sa vie ? Le désir d’une existence qui  aurait plus de sens, plus de profondeur, plus de vérité ? Qui n’a jamais éprouvé ce manque indéfinissable au coeur du quotidien ? Un « quelque chose » qui ferait toute la différence entre une vie menée en pilotage automatique et une existence dont on pourrait être légitimement fier et heureux car elle reflète les aspects les plus beaux de notre être ? »

« (…) il y a en nous une Lumière qui s’ignore, une paix qui nous attend. Elle nous tire à sa rencontre. Une dimension essentielle de nous-mêmes qui se languit d’elle-même et crève de ne pas exister au grand jour. C’est juste là, dans le creux de notre main, aussi proche de nous que les traits de notre visage. La spiritualité ne serait-elle pas une clef à cette question fondamentale que chacun d’entre nous se pose ? »

« Toute situation, la plus heureuse comme la plus malheureuse, recèle un enseignement. Quelque chose qui nous est donné à comprendre pour nous aider à avancer. Tout l’enjeu pour nous est de le voir. »

« S’engager, faire le cadeau de qui on est. Passer le reste de sa vie à baigner d’amour celle des autres. »


*Christophe Fauré est psychiatre et psychothérapeute, spécialisé dans l’accompagnement des ruptures de vie : deuil, maladie grave et fin de vie, séparation…
Les informations, les ouvrages ☞ Christophe Fauré
Vous trouverez facilement des conférences en ligne, si vous le souhaitez.

La gestalt-thérapie dans la presse

Sur le Web et dans la presse…

Deux articles mettent la gestalt-thérapie à l’honneur. Pour les lire, vous pouvez cliquer sur le nom du magazine.

« Gestalt-thérapie 

La Gestalt-thérapie est une psychothérapie focalisée sur le présent et la responsabilisation du patient. »

« Gestalt-thérapie : qu’est-ce que cette psychothérapie destinée à mieux se connaître ? » (paru le 8 janvier 2019)

2019 : Soyez une herbe folle !

Je vous souhaite d’être assez folles et fous pour oser arpenter les chemins imprévus, oser rire à gorge déployée, oser vous réinventer, oser porter de nouvelles couleurs, oser imaginer grand, oser danser ou chanter si vous en rêvez, oser vous féliciter pour vos belles avancées, oser retomber amoureux, oser vous aimer mieux…

…oser TOUT ce qui vous fait sourire ou vibrer, même à petits pas !

optimized-img_1243

3e Congrès Douance : « Regards pluriels sur le haut potentiel »

Et voilà : il est là, il arrive ! Le 3e Congrès Douance !

Pub simple sur Réseaux sociaux 1200X628

Le Congrès Douance, c’est quoi ?

« Un web congrès destiné au public Haut Potentiel adulte ouvert à de nouvelles possibilités et en recherche de solutions », dit le texte… Oui, mais aussi ouvert à tous ceux qui se posent des questions et cherchent à comprendre.

La surefficience, la douance, le haut potentiel, la précocité intellectuelle, le surdouement, les zèbres… autant de termes pour une même réalité. Un sujet qui fait couler de l’encre et suscite de nombreux débats. Passionnant !

Ce congrès virtuel, « Regards pluriels sur le haut potentiel », est un événement qui a lieu en ligne, du 11 au 18 octobre 2018. Il est gratuit et vous permet de suivre de chez vous 12 orateurs différents, chacun développant un thème particulier.

Deux interventions par jour pendant 6 jours ! Pas mal, non ?


Voici le programme complet de cette 3e édition :

Jeudi 11 octobre

  • 19h00 (Paris) / 13h00 (Québec)
    Yves-Alexandre Thalmann : « Pourquoi les gens très intelligents prennent aussi des décisions stupides ?« 
  • 21h00 (Paris) / 15h00 (Québec)
    Marine Miglianico : « Douance et psychologie positive, comment être heureux dans la complexité ?« 

Vendredi 12 octobre

  • 19h00 (Paris) / 13h00 (Québec)
    Véronique Bouton : « HPI, mobilisez vos talents grâce à l’improvisation théâtrale !« 
  • 21h00 (Paris) / 15h00 (Québec)
    Myriam Ogier : « Comment trouver sa place au travail quand on ne rentre pas dans le moule ?« 

Samedi 13 octobre

  • 19h00 (Paris) / 13h00 (Québec)
    Magali Barcelo : « Suis-je HPI ? Du doute à la réponse : quelles étapes ?« 
  • 21h00 (Paris) / 15h00 (Québec)
    Marie-Anna Morand : « Des clés pour sortir du faux-self quand on est surdoué« 

Dimanche 14 octobre

  • 19h00 (Paris) / 13h00 (Québec)
    Tanya Izquierdo : « La douance un potentiel fragile : des clés pour arriver à maîtriser son potentiel« 
  • 21h00 (Paris) / 15h00 (Québec)
    Fabrice Micheau : « Comment transformer les mutations organisationnelles en opportunités pour les surdoués ?« 

Lundi 15 octobre

  • 19h00 (Paris) / 13h00 (Québec)
    Christelle Robert : « La sophrologie caycédienne, une méthode à réponses multiples pour les HPI« 
  • 21h00 (Paris) / 15h00 (Québec)
    Pierre Portevin : « Arrêtez de vous saboter et apprenez à vous traiter en ami.e« 

Mardi 16 octobre

  • 19h00 (Paris) / 13h00 (Québec)
    Christian Junod : « L’argent et le HP font-ils bon ménage ?« 
  • 21h00 (Paris) / 15h00 (Québec)
    Nathalie Alsteen : « Trop sensible pour s’épanouir, comment trouver son équilibre personnel ?« 

Jeudi 18 octobre : Soirée de clôture

*****

Vous pouvez vous y inscrire ici : Congrès Douance 2018. Bon congrès !

Rentrée 2018 : les nouveautés !

Bonjour à vous qui passez par là !

Les bousculades de l’été ont donné naissance à des formes nouvelles.

Vous remarquerez, c’est souvent comme ça : ça secoue, on n’a plus de repères, on ne sait plus bien ce qui serait bon pour nous, on hésite, on tergiverse, on doute, on perd le fil… Ah, si seulement on pouvait creuser un trou et y faire l’autruche au moins quelques années ! Vous voyez sans doute très bien de quoi je parle…

Mais l’énergie de vie bienveillante nous pousse à nous déployer et remet au coeur de notre coeur le vibrato qui lui manquait. Arrive alors ce moment tant attendu, tant appelé, où les pièces du puzzle se mettent en place d’elles-mêmes. Sans aucun effort, la vie fait son oeuvre, et c’est bien le signe que tout se déroule de manière ajustée : « Ça se fait ».

La respiration se pose, la tempête passée déchire le gris qui pesait sur notre tête pour révéler un ciel clair et lavé, une belle éclaircie.

C2e

 

Alors voilà !

Le cabinet a changé sa décoration et son énergie : chaleureux et dynamique, aux dires de mes patients de cette première semaine de septembre.

 

Gestalt-thérapie et soins énergétiques s’unissent désormais pour vous offrir une approche globale et holistique et vous permettre d’accéder à des moments profonds de reconnexion à vous-même.

Vous trouverez plus de précisions sur cette voie énergétique sur les pages suivantes : Vanessa Chaigneau et Thérapie énergétique.

Bientôt aussi, l’aventure du Festival du Féminin® en Dordogne… Les infos par ici ! D’autres projets poussent… dès qu’ils seront à maturité, je reviendrai vous en parler !

À tout bientôt et à la joie de vous accompagner !

Vanessa

 

BD : « Les liens d’attachement », la dépendance affective illustrée

Je viens de faire une chouette découverte : Fannys.

Cette jeune illustratrice « artiste en bien-être » croque les émotions et le cheminement vers le mieux-être, vers la rencontre avec soi-même : ça ne pouvait que me plaire !

Fannys-Liens-dattachement-2

Et bien sûr, elle y parle de bienveillance et d’amour.

Il y a des trésors à explorer et aussi à réfléchir grâce à l’univers de Fannys.

J’ai beaucoup apprécié sa BD sur les liens d’attachement dont je partage ici quelques images. Elle illustre avec humour et poésie la réalité douloureuse de la dépendance affective et la clé essentielle du retour sur soi pour en sortir. Tout simple et si parlant…

Merci Fannys !


La BD est à découvrir ici : Les liens d’attachement : s’en libérer !
Vous pouvez aussi suivre et soutenir Fannys sur Facebook : Fannys, artiste en bien-être

Le Festival du Féminin®

Les 19, 20 et 21 Octobre 2018,

le centre d’art Bis’art, installé à Coux-et-Bigaroque, dans un bel écrin de Dordogne accueillera le 6e Festival du Féminin® au Pays de l’Homme.

 

FF au Pays de l'Homme

 

Agnès Delpech, porteuse de la graine et cheffe d’orchestre de l’événement périgourdin depuis les origines, m’a fait l’honneur de m’inviter. Je la remercie chaleureusement, ainsi que les Femmes à la Source, les abeilles attentives et les bourdons efficaces, une incroyable équipe de choc qui rend possible le déploiement harmonieux de cet événement de taille !

Je serai donc en Dordogne le dimanche 21 octobre pour offrir l’atelier suivant :

« Les renoncements nécessaires, ces petites morts qui nous invitent à être vivants !

La vie nous amène à traverser de nombreux deuils et changements, du plus petit au plus radical. Chacune de ces étapes nous transforme, nous poussant à inventer des formes différentes, et porte en elle le germe du renouvellement de soi, une ouverture possible à la conscience de ce qu’il y a de plus vivant en nous. Acceptez de laisser aller ce qui n’est plus… et goûtez la puissance de Vie ! »

Allez, on s’y retrouve ?

 

1525096900

Vous trouverez toutes les infos utiles en suivant le lien qui suit :

Les Femmes à la Source – Festival du Féminin® au Pays de l’Homme.

Ne tardez pas trop, l’événement joue toujours à guichets fermés…

Jusqu’au 31 août : tarif privilégié de 110€ au lieu de 160€ pour les trois jours.


Le Festival du Féminin® est né à Paris, en mars 2012, sous l’impulsion inspirée de l’équipe du Centre du Tao Paris. L’équipe fondatrice – Christine Gatineau, Delphine Lhuillier et Cécile Bercegeay – accompagne la création et le déploiement des épiphénomènes qui, partant de Dordogne, essaiment aujourd’hui dans le monde entier !

Plus d’informations ici : Festival du Féminin®