Transformation et passage

Hier matin, une amie a partagé sur un réseau social la citation de Jung, ci-dessous. Celle-ci m’a instantanément inspiré les pensées que je vous livre ici.

« La thérapie ne commence qu’à partir du moment où le malade se rend compte que ce ne sont pas son père et sa mère qui lui barrent la route, mais que c’est lui-même, c’est-à-dire une partie inconsciente de sa personnalité, qui prolonge et perpétue le rôle du père et de la mère. » Psychologie de l’inconscient, Carl Jung

Lire la suite de « Transformation et passage »

Vous reprendrez bien un peu de liberté ?

17 mars 2020 : un rétrécissement brutal, une suspension, un arrêt.

Le silence dans la ville, nos quotidiens agités stoppés net. Nous avons retenu nos souffles et parfois manqué d’air.

Car ce n’est pas rien de se confiner : l’expérience a été déstabilisante, inquiétante, inédite, radicale.

11 mai 2020 : une fenêtre qui s’ouvre, l’oxygène qui se rappelle doucement à nos poumons étriqués. Retrouver la vie d’avant, penser la vie d’après ? Sortir de nos bulles. Pour certains, elles ont été nourrissantes et douces. Pour d’autres, elles ont été éprouvantes et douloureuses.

Ce n’est pas rien non plus de se déconfinerÀ ce temps de pause introspective, plus ou moins bien vécue et qui reconfigure nos réalités collectives et nos contours individuels, s’ajoute désormais la peur de l’autre, la peur de la contamination, la peur du rejet. Ce contexte singulier nous met face à de nombreux éléments que nous ne pouvons contrôler. Il faut bien vivre pourtant et se jeter à nouveau dans le mouvement animé de nos existences… avec l’idée désormais claire que la vie est incontrôlable. La vie, bien sûr, et son inévitable corollaire, la mort. Comment donc avions-nous pu oublier cette donnée essentielle ? Nous sommes souvent bien orgueilleux de penser que nous sommes aux manettes et que nous décidons de tout.

Un virus, la privation de liberté, un traitement médiatique obsessionnel, le manque de clarté et de cohérence, les discours contradictoires ont mis à mal nos sécurités intérieures et extérieures, réveillant un florilège d’inquiétudes et de peurs.
Le monde matériel devient danger, l’air devient danger, l’autre devient danger… Tout notre environnement nous renvoie soudainement et avec intensité à nos fragilités existentielles.

Oui, la vie est incertaine. Elle l’a toujours été. Avec le cadeau de la naissance vient l’incertitude et l’expérience de la perte et de la finitude. Nous pouvons mourir, nous pouvons souffrir. Nous sommes des êtres vulnérables. La vie est fragile et puissante à la fois. Comme nous le sommes, nous, les êtres humains. Nous sommes puissants par nos choix, nos actions. Nous pouvons décider de regarder la part sombre ou la part lumineuse… c’est un grand pouvoir que celui-ci, car il va dicter nos comportements et modifier notre être-monde, notre aller-vers. Avoir conscience de mon impact sur les autres et sur le monde, prendre la pleine responsabilité de ce que je génère par ce que je suis…

Pour aujourd’hui et pour demain, que déciderons-nous de faire de cette expérience ? de notre liberté ? de cette transformation qui est à l’oeuvre et nous propose d’ouvrir nos horizons à de nouvelles formes, de nouvelles voies ?

De mon côté, je suis en pleine mutation. Ne voyant pas encore le dessin de nouveaux paysages, je prends soin de mes jeunes pousses. Je sais qu’avec une attention délicate, elles donneront bientôt des fruits.

Et pour vous, qu’a-t-il semé, ce printemps bouleversant ?

Article librement inspiré d’une publication de psychologies.com : « Déconfinement : surmonter la peur de l’autre et l’anxiété sociale ».

Apprivoiser, c’est créer des liens

Petit prince_opt

« – Bonjour, dit le renard.
– Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se retourna mais ne vit rien.
– Je suis là, dit la voix, sous le pommier…
– Qui es-tu ? dit le petit prince. Tu es bien joli…
– Je suis un renard, dit le renard.
– Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste…
– Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.
– Ah ! pardon, fit le petit prince.
Mais, après réflexion, il ajouta :
– Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
– Tu n’es pas d’ici, dit le renard, que cherches-tu ?
– Je cherche les hommes, dit le petit prince. Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
– Les hommes, dit le renard, ils ont des fusils et ils chassent. C’est bien gênant ! Ils élèvent aussi des poules. C’est leur seul intérêt. Tu cherches des poules ?
– Non, dit le petit prince. Je cherche des amis. Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
– C’est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie « créer des liens… »
– Créer des liens ?
– Bien sûr, dit le renard. Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…
– Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur… je crois qu’elle m’a apprivoisé… »
« Le Petit Prince » – Antoine de Saint-Exupéry
—–
🤝💛 🤝 Notre 5e groupe visio « Nourrir les liens » a eu lieu lundi dernier. Nous étions 9.
⇾ Voici la danse des thèmes du jour :
– Appréhension de la reprise, d’un retour à la « vie d’avant »
– Questionnement autour de son projet de vie, « Qui suis-je ? », « Qu’est-ce que je veux pour moi ? »
– Comment organiser la transition, d’un état à l’autre ?

❋ La possibilité du renouvellement de soi…

– Sensation de lourdeur, de densité, de fatigue, mais aussi sentiment d’injustice, d’écoeurement. Révolte, tristesse et colère : les choix du gouvernement pèsent sur chacun, la responsabilité des citoyens, l’instrumentalisation possible.
– Comment trouver son espace personnel face à tout cela ?
– Besoin de sens, de profondeur.
– Besoin de simplifier, de retrouver notre humanité, d’être connecté à la nature.
Quelques jolis mots de la fin offerts par les participants :
« Ce groupe est terrible ! »; « Riche »; « Doux »; « Un bon moment »; « Chouette ! »; « Joie »…

Mantra-graine de cet échange passionnant : « La Vie est puissante ! »

🙏🏻 Gratitude à chacune et à chacun qui enrichit notre palette d’humains en chemin.

Nourrir les liens – 4e !

Le groupe en visio « Nourrir les liens », dont l’objectif était de partager et de sortir de l’isolement dû à cette période de confinement ,continue et s’enrichit des couleurs de chacune, chacun. C’est une bien belle mosaïque !

Retour sur les deux dernières rencontres.

Union

☼ Nous étions 9 lors du 3e groupe, le 6 avril.

Voici les thèmes abordés :

– La famille
– Le manque de liens sociaux
– Les liens et les difficultés d’ajustement
– Échange des perceptions de chacun autour de la gestion de la crise liée au coronavirus
– Envie de profiter de ce temps inédit

Cette pause contrainte permet d’approfondir le cheminement personnel, de revenir à l’essentiel, à la simplicité, c’est un déclencheur de prises de conscience.

———————

☼ Nous étions 7 lors du 4e groupe, le 13 avril.

Les réflexions ouvertes ce jour :

– Se remettre au centre
– Apprendre à simplifier fait du bien
– Revoir ses priorités, reconnaître ses besoins
– Apaisement car moins de contraintes extérieures
– Faire la balance entre ses besoins et la réalité
– Poser un acte permet d’être moins paralysé par le mental
– Grandir en conscience

Sujet du moment : Vivre libre en confinement !

Nous avons ri, philosophé, écouté, réfléchi…

Je remercie chaleureusement chacune et chacun des participants pour son authenticité et la profondeur de nos échanges !
C’est un vrai plaisir de vous retrouver et d’être ensemble.

A la joie d’être en lien !

🌞

Il est toujours possible de nous rejoindre, selon les places possibles…

Nourrir les liens : 2e groupe en Visio

Bonjour à vous !

J’espère que vous vous portez bien et que l’expérience inédite de cette période de retraite vous permet d’ouvrir de nouveaux espaces d’exploration, avec vous-même et avec votre environnement.

Chacunsacouleur

Hier, lundi 30 mars, nous devions être 9 pour ce 2e groupe, mais les aléas ont finalement constitué un groupe de 7 participants.
Le petit noyau initial a décidé de poursuivre l’aventure !

Chacun.e a pu exprimer sa couleur et sa vérité, déposé son émotion du moment. Nous avons cheminé ensemble.
Les liens se tissent et font soutien.
Merci à celles et ceux qui étaient là !

Rendez-vous lundi prochain, le 6 avril.
Il reste des places… qu’on se le dise…

– De 14h à 16h
– Il reste 2 places pour ce groupe
– Sans engagement ou continu : à vous de voir
– Gratuit et ouvert à tous, après un 1er échange si nous ne nous connaissons pas.

Pour rejoindre le groupe, appelez-moi au 06.03.11.36 23.

Prenez soin de vous et restons en lien !

Vanessa

Nourrir les liens – 1er groupe en visio

Bonjour à vous !

Le 1er groupe en visio a eu lieu hier soir, nous étions 9.
Merci aux participant.e.s du groupe « test » d’avoir répondu présents pour cette inauguration !

Love GroupÇa fait un peu des couacs au niveau technique et demande quelques ajustements. La vie, quoi… On est en permanence mis au travail sur nos limites, notre confort, nos certitudes. Une chose est sûre : personne n’est laissé de côté par la vie et son oeuvre !

Nourrir les liens et partager nos expériences singulières, se soutenir, créer un espace bienveillant, rire…
Même en tâtonnant un peu, c’est ce que nous avons réussi à faire. On y était, ensemble, et c’était doux.

Le voyage continue chaque lundi !

– Le 30 mars prochain, ce sera de 14h à 16h.
– 2 places sont libres pour cette date.
– D’autres créneaux peuvent s’ouvrir, si besoin…
– C’est sans engagement ou continu : à vous de voir !
– Cet espace gratuit et ouvert à tous, après un 1er échange de mise en lien.

Un espace de partages qui a le mérite d’exister,
un peu comme le café du coin… qui, lui, pourrait bien finir par nous manquer !

Pour rejoindre le groupe, appelez-moi au 06.03.11.36 23.

Prenez soin de vous et restons en lien !

 

Confinement : stress et conséquences

Chers amis,

Nous voilà tous embarqués dans une drôle de galère…
Comment allez-vous ?
Parvenez-vous à mettre en place un nouvel équilibre ou non ?
Quelle est votre expérience ?

838_gettyimages-dv1199047

A lire, cet article intéressant, paru sur France Culture : « Covid-19 : « Un confinement de plus de dix jours peut causer des syndromes de stress-post-traumatique ».

Comme le précise l’article que je vous partage, il est nécessaire d’être vigilant et de se préparer à l’intensité émotionnelle que peut générer cette période particulière, cette épreuve qui concerne l’humanité au grand complet. Cela va monter en puissance dans les semaines qui viennent. Aussi, il est essentiel de prendre dès maintenant de nouvelles habitudes, de prendre soin de soi de façon concrète, avec les limites de la réalité à laquelle nous sommes confrontés, chacun.e dans nos univers différents.

Chacun.e va essayer au mieux de faire barrage à un envahissement galopant des émotions, à la peur, à l’isolement. C’est un terrain propice à la flambée des addictions, à la montée des angoisses et à l’amplification des symptômes dépressifs.
C’est aussi une opportunité pour créer autre chose, pour se rencontrer soi-même, pour revenir à l’essentiel.

Parlez avec vos proches, avec vos voisins, avec un thérapeute.Invitez la bienveillance pour vous-même et pour les autres, invitez la patience aussi.
Beaucoup d’amour enfin pour tous ceux qui sont touchés et bataillent avec courage pour faire front à l’urgence, les malades, les soignants, tous ceux aussi qui permettent notre quotidien.

Nous sommes tous interdépendants les uns des autres, utiles les uns pour les autres, chacun.e à notre manière.

Prenez soin de vous. Restons en lien !

Groupe de parole : Confinés ensemble !

Bonjour à vous, chers amis,

Je réfléchissais ces jours derniers à mon utilité de thérapeute pour ce moment déstabilisant que nous traversons. Nos habitudes sont déconstruites, le quotidien nous livre à nous-même et cela génère pour beaucoup un mal-être, des questionnements et souvent de nombreuses inquiétudes face à la maladie, au confinement, aux restrictions de libertés, même si elles sont aujourd’hui nécessaires.

Hier, il m’est apparu comme une évidence, lors d’un rendez-vous téléphonique, qu’il serait utile de créer une possibilité de se soutenir mutuellement.

Im-possibleOffrir une présence, notre présence bienveillance, reliés les uns aux autres. Cette présence sera différente de celle que nous aimons vivre dans le confort intime et chaleureux d’un cabinet, mais ce sera l’occasion de vivre un être-ensemble ajusté à l’actualité commune !

 

Ouvrir un espace de parole, déposer les peurs et difficultés liées au confinement, mais aussi partager les ajustements créateurs que cette situation inédite nous permet de découvrir, notre inventivité, nos trouvailles, nos rires, la richesse de nos ressources qui se déploient…

Sortir de l’isolement, continuer à nourrir nos liens, échanger nos fragilités et la beauté de ce que nous sommes en tant qu’humains.

Nous serons plus intelligents ensemble qu’isolé chacun de notre côté, et la crise que vit notre humanité peut être porteuse de nouveaux modèles, de nouvelles façons d’être-au-monde, de nouvelles façons d’être en relation, d’une autre conscience.

Retrouvons-nous !

  • Espace ouvert chaque lundi, dès le 23 mars – pendant la durée du confinement
  • Un groupe actif (14h à 16h), d’autres créneaux peuvent s’ouvrir selon besoin
  • Via Jitsi-Meet (ou autre)
  • Gratuit et ouvert à tous, sous réserve de place disponible et après un 1er échange.
  • De 3 à 10 personnes

Pour nous rejoindre, nous utiliserons Jitsi-Meet.
Cet outil de web-conférence est open source (gratuit), ne nécessite pas de téléchargement, ni de créer un compte, et par défaut, les données sont cryptées, la confidentialité est donc respectée. Fonctionne sur téléphone ou pc.
Vous êtes libre d’activer ou non la vidéo au moment de la connexion. Vous choisissez ce qui est plus confortable pour vous.

Le jour J, je vous enverrai un lien par mail ou sms pour accéder à la salle virtuelle. En cliquant dessus, vous serez aussitôt connecté. C’est vraiment simple à utiliser.

Vous pouvez m’appeler au 06.03.11.36.23 pour en parler ou me confirmer directement votre présence à l’adresse contact@bordeaux-gestalt.com.

Joie

Nous allons co-créer ensemble un espace de fraternité solidaire et je m’en réjouis !

Au plaisir, par ici ou par là.

Vanessa 💞

… et faites-le savoir !