« Et concrètement » : un site atypique !

ob_0e751d_etconcretement-logo-rvb-04-1Sur la planète des zèbres et autres atypiques est né il y a quelques mois un bien joli projet :
Et concrètement, la plateforme pour bien vivre avec ses rayures qui a pour but d’accompagner tous les « rayés »…

Il ne serait évidemment pas aussi enthousiasmant s’il n’était que joli, ce projet !
Car oui, ils sont beaux, les visuels, l’idée, le site et sa créatrice… mais les supports et outils développés sont aussi très utiles, car concrets.

Apprendre que l’on fonctionne différemment peut donner le vertige… ou donner envie de rentrer à tout jamais dans sa grotte – c’est selon et affaire de personnalité – mais cela amène forcément son lot d’inextricables questions.

Autiste, haut-potentiel, multi-potentiel, hypersensible… Se découvrir atypique donne une clé majeure pour ouvrir la porte de la compréhension de soi, mais une fois que l’on sait, on fait quoi maintenant, hein ?

Ce concept original a été imaginé par Julie Lassalle-Ellul qui connaît parfaitement ces profils particuliers qu’elle accompagne depuis une quinzaine d’années. Elle a créé des outils sur-mesure, testés et approuvés dans son cabinet, mais aussi dans les écoles et institutions spécialisées.

Et concrètement, c’est :

des jeux : jeu de l’oie, coloriage, jeux de cartes, etc.
Humour et poésie, au service de l’intelligence et de la bienveillance.

des méditations : pour tous, bien sûr, mais aussi pensées pour les tout-petits, à partir de 2 ans.

des « spécialistes » :  Dans la rubrique « T’es pas tout seul », Julie a sélectionné des intervenants proposant un accompagnement ciblé et attentif, via Skype.

ob_692bba_pack-meditation-et-concretement-julie_opt

Et pour finir, le site et les outils sont magnifiquement illustrés par Liane Langenbach.

Bref…voilà une créativité sensible et éclairée comme je les aime, au service de l’épanouissement et du bien-être ! Vous l’aurez compris, je suis fan. Merci, Julie !

Et je choisis de vivre

Il est des films, comme de certains livres, des oasis bienfaisants et nécessaires…

images_opt.jpgIl y a presque deux ans, j’ai eu l’élan de contribuer au financement participatif de ce film « Et je choisis de vivre », qui n’était alors qu’un projet.
Touchée par la démarche de Nans Thomassey hier, et aujourd’hui encore, je suis fière d’avoir apporté une petite graine à ce cadeau en images.

Ce film- documentaire est une réussite. Les histoires vibrent en nous, résonnent, font écho à nos terreurs, à nos fragilités.
Autour d’un sujet grave – la perte d’un enfant – c’est une infinie délicatesse, une tendresse bienveillante.

Il y a les larmes et les rires, il y a les mots et les silences, les paysages renversants… Et si on ne sait pas trouver les mots justes, car souvent, on ne sait pas… simplement se tenir là, au plus près de notre humanité, au plus près de nos déchirements. Sentir que la Vie continue son oeuvre, malgré les drames les plus terribles… et choisir de vivre.

Je l’aime, ce film. Il est beau et utile. Allez-y ! Courez-y !
Vous apprendrez sur vous, sur nous, sur l’importance d’être là les uns pour les autres, avec coeur et simplicité.


Quelques liens :

S’aimer enfin !

Il y avait longtemps que je n’avais pas publié un article et c’est la lecture du dernier ouvrage du Dr Christophe Fauré*, « S’aimer enfin ! » qui m’a inspirée, me ramenant aux réflexions que je partage souvent avec mes patients.

Un très bel ouvrage que je recommande !

saimerenfin-mini Un métier passionnant, des livres et un cabinet qui marchent bien, une vie de couple équilibrée… Tout va bien, pourquoi chercher autre chose, pourquoi se plaindre ? Ces pensées « rabat-joie », si on leur laisse le pouvoir, peuvent empêcher tout nouveau frémissement, tout appel au renouvellement de soi, à la nouveauté.
La vie de Christophe Fauré coche toutes les cases, mais il s’épuise, absent à lui-même…  Un appel puissant pour autre chose, un sourd besoin de « re-spir-er », de « retrouver cet autre » sentier vers soi-même, pour se recentrer, pour reprendre vie. »

J’imagine que vous aussi, vous vivez des moments où vous voudriez tout plaquer, retrouver vos rêves d’enfant, votre petit grain de folie, votre air…
Ça manque de « Je », ça manque de « Soi ».
Vous sentez bien que quelque chose ne colle pas, ne s’adapte plus. Vous n’entendez plus le mal-être qui hurle en vous, l’épuisement, l’essence de ce que vous êtes a disparu, noyée dans les obligations que vous vous imposez, et vos contours singuliers se sont dissous dans la gestion de la vie.
Il faut éduquer les enfants, gérer le quotidien, répondre aux exigences nombreuses et oppressantes de la vie sociale et professionnelle et bien sûr, continuer à avoir du désir pour sa moitié… Et vous, dans tout ça ? Où êtes-vous ?

Remettre du « Je »… retrouver de l’espace pour prendre soin de vous.
Il ne s’agit pas de ne plus prendre en compte les autres, votre environnement personnel, ceux que vous aimez, mais de vous refaire une place dans cette balance existentielle, souvent en tension. Vous avez droit à autant d’attention que celle que vous accordez aux autres. Faites une pause, offrez-vous une parenthèse, faites-vous le cadeau de vous entendre enfin !

Remettre du « Soi »… redonner du sens à ce que vous faites, à vos choix, cultiver l’émerveillement, vous sentir vibrer à nouveau, nourrir votre âme d’enfant, votre créativité, votre besoin de joie et de légèreté, vous reposer, nourrir votre besoin de beauté et de spiritualité… A quand remonte la dernière fois où vous vous êtes accordé de l’importance ?  Faites-vous le cadeau de vous aimer enfin !


saimerenfin-mini
« Chacun d’entre nous aspire à donner du sens à sa vie. Pour retrouver l’essentiel. Pour être heureux, tout simplement. Un jour, Christophe Fauré a tout quitté pour se trouver. Il était psychiatre, il est devenu moine bouddhiste… avant de redevenir psychiatre, avec un autre regard, une autre vision sur sa vie et sur ce qu’il souhaitait en faire. Fort de cette expérience qui l’a fait renaître au monde et à lui-même, il nous livre les enseignements de son cheminement, en partageant de grandes questions existentielles : comment être en harmonie avec nous-même ? Installer le spirituel au coeur de notre quotidien ? Dans ce récit initiatique, Christophe Fauré évoque en filigrane sa dépression d’enfant, ses tourments face à la maladie et à la mort, ainsi que les voies qui l’ont guidé vers l’apaisement. Il nous invite à un puissant voyage intérieur et à une authentique rencontre avec nous-mêmes, afin de nous accepter tels que nous sommes et vivre pleinement notre existence. »

Extraits :  « Qui n’a pas eu un jour envie de changer de vie ? Qui n’a jamais ressenti ce mal-être du dimanche soir, avec cette impression de vivre à côté de sa vie ? Le désir d’une existence qui  aurait plus de sens, plus de profondeur, plus de vérité ? Qui n’a jamais éprouvé ce manque indéfinissable au coeur du quotidien ? Un « quelque chose » qui ferait toute la différence entre une vie menée en pilotage automatique et une existence dont on pourrait être légitimement fier et heureux car elle reflète les aspects les plus beaux de notre être ? »

« (…) il y a en nous une Lumière qui s’ignore, une paix qui nous attend. Elle nous tire à sa rencontre. Une dimension essentielle de nous-mêmes qui se languit d’elle-même et crève de ne pas exister au grand jour. C’est juste là, dans le creux de notre main, aussi proche de nous que les traits de notre visage. La spiritualité ne serait-elle pas une clef à cette question fondamentale que chacun d’entre nous se pose ? »

« Toute situation, la plus heureuse comme la plus malheureuse, recèle un enseignement. Quelque chose qui nous est donné à comprendre pour nous aider à avancer. Tout l’enjeu pour nous est de le voir. »

« S’engager, faire le cadeau de qui on est. Passer le reste de sa vie à baigner d’amour celle des autres. »


*Christophe Fauré est psychiatre et psychothérapeute, spécialisé dans l’accompagnement des ruptures de vie : deuil, maladie grave et fin de vie, séparation…
Les informations, les ouvrages ☞ Christophe Fauré
Vous trouverez facilement des conférences en ligne, si vous le souhaitez.

Thérapie et nouveaux modes de communication

Pour sa 11e journée d’étude, la FF2P propose de réfléchir à l’impact du numérique sur les pratiques thérapeutiques.

aff_11-journee

Cette journée aura lieu samedi 30 mars, de 9h15 à 18h30, à Rennes.

« Quand les nouveaux modes de communication s’invitent dans la relation thérapeutique : dangers et/ou opportunités ?

« Les outils de communication actuels (téléphone, sms, mail, Skype, sites internet…) sont entrés dans nos pratiques. De fait, la séance, le cadre se transposent parfois en dehors de nos cabinets. Quelles influences l’usage de ces outils a-t-il sur le processus thérapeutique ? Sur nos pratiques ? Sur l’évolution de la psychothérapie ? Quelles questions éthiques cela soulève ? A partir de vos expériences et de celles de nos deux intervenantes, la FF2P vous propose une réflexion collective sur ce sujet. »

Plus de précisions sur le site de la FF2P : c’est ici !

 

 

S’engager : régler sa séance en MIEL

Janvier 2019, faisons du neuf !

 
Dès maintenant, vous pouvez régler vos séances en MIEL.
billetseventail-e1508773990157

La MIEL : c’est quoi ?

La MIEL est une MLCC, une Monnaie Locale Complémentaire Citoyenne.

  • Monnaie : moyen, support d’échanges de biens et de services
  • Locale : limitée à un territoire de proximité
  • Complémentaire : indexée sur l’euro (loi de juillet 2014)
  • Citoyenne : portée par un groupe de citoyens
 
Engagement politique et citoyen pour favoriser les échanges locaux et les liens humains.
 
Région bordelaise, pour s »informer ou adhérer, vous trouverez tout ce qu’il faut ici : http://www.lamiel.net
ou encore là, sur les monnaies locales développées sur le territoire : http://monnaie-locale-complementaire-citoyenne.net/projet-de-bordeaux/

Les 4es ConversationS ObliqueS de l’IFGT

arton55-0e478

Le prochain colloque de l’IFGT, Institut Français de Gestalt-thérapie, « ConversationS ObliqueS » aura lieu les 1er & 2 mars sur le thème « Les  facteurs sociaux de la thérapie ».

 

 


Les facteurs sociaux de la thérapie

La Gestalt thérapie, par sa référence à la phénoménologie, porte son attention sur ce qui se présente dans la situation singulière que constitue la relation thérapeutique. Ce qui se présente, ou en référence à notre théorie du contact, “ce qui apparaît là“ donne toute sa place à l’expérience sensible et son déploiement. Qu’en est-il des facteurs sociaux influant eux aussi les affects et les représentations émergeant dans la relation thérapeutique ?

La différence des sexes, des âges, la singularité des appartenances culturelles, ethniques, les expressions spécifiques aux différentes classes sociales, la fonction des médiateurs sociaux tels que l’argent, le cadre horaire, le savoir…

Comment s’expriment, à travers le langage verbal et non verbal, ces appartenances qui se rencontrent, s’entremêlent, s’entrechoquent même, dans des résonances où honte, humiliation, soumission/domination, exclusion… se trouvent parfois en premier plan, à l’insu des interlocuteurs.

avec

  • Vincent De Gaulejac, Sociologue clinicien,
  • Claude Coquelle, Psychosociologue, psychothérapeute,
  • Jean-Marie Robine, Gestalt-thérapeute
  • Performance avec Yves Cusset, philosophe et comédien

 

Dates

1er & 2 mars 2019

Lieu

Faculté de psychologie – Université de Bordeaux
(Amphi Pitres)
3 ter place de la Victoire
33076 Bordeaux

Pour plus de renseignements ou vous inscrire, c’est ici : ConversationS ObliqueS

La gestalt-thérapie dans la presse

Sur le Web et dans la presse…

Deux articles mettent la gestalt-thérapie à l’honneur. Pour les lire, vous pouvez cliquer sur le nom du magazine.

« Gestalt-thérapie 

La Gestalt-thérapie est une psychothérapie focalisée sur le présent et la responsabilisation du patient. »

« Gestalt-thérapie : qu’est-ce que cette psychothérapie destinée à mieux se connaître ? » (paru le 8 janvier 2019)

L’autisme, une intelligence atypique

Passionnant !

Invités de « Grand bien vous fasse » et auteurs de l’ouvrage « Éloge des intelligences atypiques : pas comme les autres, plus que les autres »,  David Gourion, psychiatre, et Séverine Leduc, psychologue, spécialisée dans la prise en charge des troubles du spectre autistique, tordent le cou à un certain nombre d’idées reçues sur l’autisme.

640_gettyimages-862457080

« Les termes péjoratifs sur le trouble du spectre autistique pullulent…

Ali Rebeihi vous propose de découvrir l’intelligence atypique des autistes, particulièrement dans ses formes les moins sévères…

Saviez-vous par exemple que le célèbre naturaliste anglais Charles Darwin, souffrait sans doute d’une forme d’autisme, qui lui permit ces découvertes sur l’évolution de l’espèce humaine et qui changèrent le monde ?

Bien évidemment l’autisme est un handicap, mais nous verrons que leur manière de penser, de voir, de ressentir, le monde est hors-norme…

Dans le même temps, leur hyper-sensorialité, leur hypersensibilité, leur attention au micro-détail, le fait d’être des caméléons sociaux est une source de fatigue et de stress intense…

Il semblerait que ce soit le prix à payer pour leur intelligence atypique…

Comment vivre cette force et cette fragilité ? Comment les aider à exprimer au mieux leur talent pour qu’ils ne souffrent plus à l’école, en famille, au travail, avec leurs amis, dans leurs couples ? Y a-t-il une forte proportion d’autiste chez les surdoués, chez ceux qui sont dotés d’un haut potentiel intellectuel ? »


« Éloge des intelligences atypiques »,  paru aux éditions Odile Jacob.

Mise en page 1


Et pour aller plus loin, sur le même thème et avec les mêmes auteurs, vous pouvez écouter également l’émission « La Tête au carré ».

« De nombreuses personnes autistes souffrent à l’école, en entreprise, dans leur famille, de l’incompréhension de leur fonctionnement.

Les personnes autistes ont en effet une façon de penser et d’envisager le monde qui les entoure différente. Dans « Éloge des intelligences atypiques », David Gourion et Séverine Leduc décryptent les spécificités du cerveau autistique, en analysant ses forces et ses fragilités.

Dans notre monde social, avoir un trouble de la relation aux autres est un handicap, mais en quelque sorte c’est injuste.

Comment les aider à s’épanouir, à développer leur intelligence sociale pour qu’elles puissent exprimer toutes leurs potentialités, être reconnues, et ainsi améliorer leur estime de soi ?

À partir d’exemples et de conseils issus de leur pratique, David Gourion et Séverine Leduc nous conduisent à la découverte des intelligences multiples et atypiques. »

2019 : Soyez une herbe folle !

Je vous souhaite d’être assez folles et fous pour oser arpenter les chemins imprévus, oser rire à gorge déployée, oser vous réinventer, oser porter de nouvelles couleurs, oser imaginer grand, oser danser ou chanter si vous en rêvez, oser vous féliciter pour vos belles avancées, oser retomber amoureux, oser vous aimer mieux…

…oser TOUT ce qui vous fait sourire ou vibrer, même à petits pas !

optimized-img_1243