Les mères toxiques

Ce sujet de la maltraitance maternelle, troublant et rarement traité, reste tabou. Ce sont plus souvent les abus et violences des hommes, pères ou autres figures masculines, qui font l’actualité et la une des médias.

Ces maltraitances psychologiques souvent invisibles, ces violences insidieuses et ordinaires, sont difficiles à déceler et à admettre, tant l’idée d’un amour maternel bienveillant et inconditionnel est présent dans la pensée commune.

Le documentaire « Ma mère, mon poison » est tout à la fois éclairant et glaçant.

Avec pudeur et délicatesse, la réalisatrice Anne-Marie Avouac a suivi le chemin de reconstruction de ces enfants, devenus adultes, et leur nécessaire quête de sens pour se défaire de situations impossibles à penser…
Délicat également la responsabilité et le courage des professionnels qui sont amenés à prendre en charge ces femmes et ces hommes blessés, autant que les mères en devenir.
Ceux et celles qui apparaissent ici et osent témoigner nous offrent un éclairage précieux sur un long et douloureux chemin de renoncement et d’acceptation, pourtant indispensable pour se construire ou se reconstruire.

Le syndrome de Münchhausen par procuration (SMPP) dont il est également question dans le reportage est une névrose rare qui pousse une mère à blesser physiquement ou psychologiquement son enfant afin d’attirer l’attention médicale sur sa propre personne.

 

Pour aller plus loin :

  • Une interview de la réalisatrice : Quand l’amour devient toxique
  • Et quelques passionnantes lectures :
    • Terri Apter :  « Mères toxiques, les comprendre pour se libérer de leur emprise » 
    • Susan Forward : « Parents toxiques :  Comment échapper à leur emprise »`
    • Isabelle Nazare-Aga : « Les parents manipulateurs »
    • Christel Petitcolin : « Enfants de manipulateurs, comment les protéger ? »
    • Colette Bacro : « L’Enfant bonsaï : Entre les mains d’une mère toxique »
    • Marie-France Hirigoyen « Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien » 
    • Jean-Charles Bouchoux : « Les pervers narcissiques »
    • Donald Winnicott : « La mère suffisamment bonne » …

 

unknownmunknownpunknownmanip  unknownem

l-enfant-bonsai      unknown          unknownpn      unknown